Récupération Rapide Après Chirurgie

Le principe de la Récupération Rapide Après Chirurgie

Permettre une optimisation de la prise en charge chirurgicale du patient, en réduisant la durée d’hospitalisation et en permettant une réhabilitation plus rapide et plus efficace : tels sont les objectifs de la RRAC.

Elle repose sur la volonté d’améliorer le confort du patient avant, pendant et après son opération, de limiter les risques liés à l’hospitalisation, de réduire les risques de complication et de permettre une reprise précoce d’une vie et d’une activité normale en toute sécurité.

Une évolution récente de grande ampleur

La chirurgie orthopédique a fait ces dernières années de réels progrès dans la prise en charge des patients. A titre d’exemple, pour une prothèse de la hanche, la durée d’hospitalisation était de deux semaines au minimum il y a vingt ans. A présent, la durée d’hospitalisation moyenne après cette intervention est de deux à quatre jours.

Différents facteurs ont permis cette évolution :

  • Les techniques d’anesthésie ont connu de très gros progrès avec l’injection de produits mieux supportés par les patients et plus rapidement éliminés,
  • Les techniques opératoires sont moins agressives avec le développement de la chirurgie mini-invasive,
  • Le matériel utilisé est plus performant : les nouvelles prothèses permettent une mobilisation plus sûre des articulations.

Des protocoles rigoureux

La récupération rapide après chirurgie repose sur des protocoles précis qui sont mis en place sur la totalité du parcours du patient, qui s’appliquent depuis la consultation pré-opératoire et continuent de s’appliquer après le retour à domicile, jusqu’à pleine récupération de ses capacités fonctionnelles.

  • En pré-opératoire :
    • Il n’est plus nécessaire de jeûner avant l’intervention. Un repas léger peut être pris jusqu’à 6 heures auparavant et du liquide sucré sans pulpe peut être consommé jusqu’à 2 heures avant l’intervention. Ainsi, le patient n’est pas affaibli.
    • Le patient est bien informé des différentes étapes de sa prise en charge. Cette préparation permet une diminution du stress lié à l’intervention.
  • Pendant l’opération :
    • La combinaison de produits anesthésiants administrés permet une réduction des doses et une diminution des effets secondaires.
    • La pose de drains ou de sondes est évitée pour une reprise plus rapide de l’activité.
  • En post-opératoire :
    • La prise en charge de la douleur permet au patient de se mobiliser rapidement.
    • Il est encouragé à se lever le jour-même de l’intervention et à monter des escaliers dès le deuxième jour post-opératoire.
    • Le patient reprend rapidement une alimentation normale.
    • Dès qu’il remplit les conditions pour un retour à domicile en toute sécurité, le patient quitte la clinique.
    • Il est appelé le lendemain de son retour par un membre de l’équipe soignante pour un contrôle de son état.

Un travail en commun du patient et de l’équipe médicale

  • Le patient devient acteur de sa récupération : il participe activement au processus dans la compréhension de son parcours, la reprise de l’alimentation, la gestion autonome de la douleur, la marche précoce, l’acceptation de la sortie, la connaissance de ce qu’il doit faire une fois rentré chez lui.
  • En outre, la mise en place de ces protocoles repose sur une coopération de l’ensemble des soignants qui interviennent autour du patient. Outre le chirurgien, sont ainsi mobilisés :
    • Le kinésithérapeute qui encourage le patient à se lever très rapidement pour lui redonner confiance
    • L’infirmière qui supervise la reprise d’une alimentation normale et d’un traitement médical par voie orale en supprimant rapidement les perfusions.

La RRAC : une pratique d’avenir

La récupération rapide après chirurgie présente de nombreux avantages pour le patient :

  • Diminution des complications postopératoires liées à l’immobilisation,
  • Diminution des risques d’infections nosocomiales liés à l’hospitalisation,
  • Retour rapide dans l’environnement familial,
  • Reprise d’une vie normale en toute sécurité.